Le changement donne t-il du sens au travail ?

Le changement donne t-il du sens au travail

Le sens donné à son travail dans l’entreprise peut-il être nourri par le changement ? Nous sommes intimement persuadés que notre obsédante quête du sens est viscéralement attachée à nos projets de vie. Que l’achèvement de ces projets participe à l’élévation de notre conscience de sorte que notre éveil extirpe l’esprit de sa léthargie.

Dans l’entreprise, un travail qui donne du sens, anime l’individu, renforce sa détermination, fortifie ses meilleures intentions. Dans pareil contexte, le but et le cheminement intérieur de l’individu se confondent. Pour autant n’est-il pas dogmatique d’inférer une telle affirmation ?  N’existe t-il pas des situations où malgré la complétude et l’œuvre achevée, notre errance et notre vacuité persistent.

Le changement donne t’il du sens ?

 

Le changement est-il un processus qui donne du sens au travail ?  Le sens que nous accordons au travail est moins lié au changement qu’à l’accomplissement de tâches dans lesquelles l’individu trouve une expression de plaisir. La concrétisation de tâches motivantes, valorisantes et vertueuses répond manifestement à notre désir d’appétence, procurant une jubilation intense, faisant naître un état de bien-être dans lequel nous ressentons plénitude et satisfaction.

Pour autant, le changement est paradoxalement l’opportunité d’introduire de nouvelles valeurs morales dans l’entreprise qui concourent à la cohésion du groupe et à l’harmonisation des aspirations individuelles et collectives. La  conduite du changement lorsqu’elle est fondée sur cette intelligence collective, octroie à l’individu la liberté de penser, de se déterminer, de s’épanouir dans un travail qui lui redonne du sens.

Serait-il possible de sceller le dessein personnel à celui plus matérialiste de l’entreprise. L’écrivain Dan Pink affirme sur la motivation que ses trois attributs sont composés de l’autonomie, de l’expertise et de la finalité. L’autonomie permet d’agir et d’évoluer indépendamment des autres, l’expertise exprime l’habileté et la maîtrise d’exécution et enfin la finalité, le plaisir à œuvrer pour atteindre son but et à produire pour s’accomplir. De même, l’auteur distingue trois types de motivation, la biologique qui répond aux nécessités naturelles, l’extrinsèque en réaction à des stimuli et enfin l’intrinsèque qui nous représente et fait partie de nous.

Le changement une source inspirante et aspirante

Le changement est une source inspirante et aspirante qui peut faire émerger une nouvelle espérance chez l’individu. Les fondements sur lesquels se bâtissent le changement dans l’entreprise sont de nature à redonner du sens au travail. Les préceptes universels comme l’égalité, l’éthique, la valorisation, la reconnaissance y contribuent, guidant l’individu sur son chemin.

L’entreprise fixe son cap et déploie sa stratégie. Le sens qu’elle signifie aux actes, durant sa mutation, peut éclairer l’individu. Bien que contraint à produire dans l’entreprise,  l’individu perçoit dans le changement une lumière qui ranime le sens qu’il s’évertue à donner à son travail.